Roquepertuse
Collège
Velaux
 

Les 3e à Aix-en-Provence : arts et sciences.

mardi 5 février 2019, par SATORY

Les élèves de 3e1 et 3e2 ont visité vendredi 25 janvier l’exposition «  Mirages et Miracles » à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence, avec leurs professeurs Madame Sasmayoux, Madame Mékhélian, Monsieur Tcherkeslian et Monsieur Satory. Cette sortie s’inscrit dans l’EPI Arts et Sciences qui associe Arts Plastiques et SVT, sur le rapport entre les images et la réalité.

Les techniques et l’art : ouvrir de nouveaux imaginaires

Cette exposition présente des installations de la compagnie Adrien M & Claire B, qui utilise des dispositifs de réalité augmentée (la partie « le silence des pierres » où, grâce aux écrans des tablettes, des animations se superposent aux galets et dessins), d’illusion holographique, de réalité virtuelle et de vidéo-projection.

« Les œuvres donnent ainsi à vivre un ensemble de scénarios inouïs qui jouent à la frontière entre l’animé et l’inanimé, l’authentique illusion et le faux miracle. Autant de petits spectacles pour un spectateur qui, par le trouble de la poésie, la force de l’informatique et la fiction magique, cherchent à interroger les contours de ce qui compose le vivant. »
(Extrait du dossier de présentation de l’exposition)

Claire Bardanne est artiste plasticienne, issue du design graphique et de la scénographie.
Adrien Mondot est artiste multidisciplinaire, informaticien et jongleur.
Le site de la compagnie Adrien M & Claire B : https://www.am-cb.net/

De l’historique au virtuel : dans quel(s) espace(s) vivons-nous ?

En complément de l’exposition, l’observation de quelques fontaines célèbres d’Aix comme la fontaine des quatre dauphins ou celle de la Rotonde ont permis aux élèves de mettre en relation les données scientifiques avec les représentations artistiques.

Ainsi les trois statues qui surmontent la fontaine de la Rotonde (fin 19e siècle) représentent les relations entre Aix et les grandes villes proches (les beaux-arts vers Avignon, la justice vers le centre d’Aix, le commerce vers Marseille). La fontaine des quatre dauphins, elle, s’inscrit dans le nouveau quartier qui vient d’être construit pour agrandir la ville au 17e siècle. Ces édifices sont des oeuvres architecturales, qui ont une fonction pratique (c’est la part de la technique) et une fonction symbolique (c’est la part artistique).
Chaque oeuvre renvoie aux espaces qui l’entourent : la région, la ville, le quartier, la place... et aux dimensions techniques, historiques, symboliques, artistiques qui la constituent.
Le virtuel, rendu visible par les technologies numériques, rajoute encore un espace qui se superpose à ceux qui existent dans le réel.

Mais ce qui est le plus important, c’est que dans la science comme dans l’art il faut de l’imagination !

 
Collège Roquepertuse – Allée Evariste Galois - 13880 Velaux – Responsable de publication : Mme. MARTINEZ
Dernière mise à jour : samedi 2 novembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille