Roquepertuse
Collège
Velaux
 

Projet cinéma : le langage cinématographique

mardi 6 février 2018, par SATORY

Après l’écriture du scénario et le casting, les élèves de 5e7 abordent les techniques et les procédés propres au cinéma. Ils travaillent sur le découpage technique, document qui prépare le tournage.

On peut considérer 3 étapes dans l’écriture d’une œuvre cinématographique :

1) Ce qui est à montrer : la mise en scène
On traduit le récit du langage littéraire au langage visuel grâce au scénario : en plus des dialogues, on sait ce qui doit être présent dans l’image finale : le décor, le moment où l’action se déroule, les accessoires, les comédiens mais aussi leurs interactions, leurs déplacements… pour que tout soit prêt pour le tournage et que chacun (comédiens et équipe technique) sache ce qu’il doit faire. On prévoit la mise en scène, c’est-à-dire comment les comédiens vont jouer, comme au théâtre.

2) Comment on va le montrer : la prise de vues
Au moment du tournage, on a déjà prévu la façon dont on va filmer l’action : la position de la caméra, le cadrage, l’angle de prise de vues, les mouvements de caméra… grâce au découpage technique. On tourne toujours plus que ce qu’on verra à la fin parce qu’on fait plusieurs prises, on essaie plusieurs possibilités, on fait des plans supplémentaires qui pourront être utiles au montage… On applique les règles de composition d’image comme dans la photographie.

3) Ce qu’on choisit de montrer : le montage
C’est grâce au montage que le réalisateur transmet au public ce qu’il veut exprimer, en jouant avec les perceptions du spectateur. La durée des plans donne un rythme au film et la façon dont ils s’enchaînent dit au spectateur comment il doit interpréter ce qu’il voit sur l’écran. En relation étroite avec les images, le travail sur le son, la musique, influencent les émotions ressenties au visionnage. Les procédés de montage sont particuliers au cinéma.

Pour bien comprendre les techniques du cinéma, en particulier pour les prises de vues, regardez les trois vidéos suivantes issues de l’excellent site cineastuces.com :

- Le cadrage et la composition de l’image : http://www.cineastuces.com/cadrage-composition-image/

- Les valeurs de plan : http://www.cineastuces.com/les-valeurs-de-plans/

- Les mouvements de caméra : http://www.cineastuces.com/les-mouvements-de-camera/

Cela vous aidera pour imaginer le découpage technique.

L’exemple que nous avons vu ensemble, est « Le joueur d’échec » (Geri’s game) réalisé par Jan Pinkava en 1997 et produit par Pixar. Vous pouvez le retrouver ici : https://www.youtube.com/watch?v=gLQG3sORAJQ

Essayez de le revoir en vous rappelant les valeurs de plan (utilisez la fiche de l’ACPV qui vous a été distribuée et que vous pouvez retrouver ci-dessous), et en étant attentifs aux points suivants :

  • comment les éléments qui vous permettent de comprendre ce qui se passe sont introduits l’un après l’autre.
  • comment les coupes sont de plus en plus importantes pour ne montrer que ce qui est essentiel à l’action.
  • comment le procédé de champ / contre-champ qui sert à montrer un échange entre deux personnages est ici utilisé pour créer l’illusion de la présence du second personnage.

Pour vous y retrouver dans le vocabulaire du cinéma, utilisez ce lexique : http://www.cine32.com/IMG/pdf/lexique_cinema.pdf

Au fur et à mesure que vous découvrez ces procédés cinématographiques, utilisez vos connaissances en vous entraînant à les reconnaître dans des films, des émissions télévisées, des vidéos, des publicités, des clips… vous verrez, c’est très facile !

 
Collège Roquepertuse – Allée Evariste Galois - 13880 Velaux – Responsable de publication : Mme. MARTINEZ
Dernière mise à jour : mercredi 16 janvier 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille